Date de la sortie : 16/10/10 – Méaudre (Vercors)
Participants : Mathilde H., Mathilde G., Gilles
Temps Passé Sous Terre : 9h00
Type de la sortie : Classique
Rédacteur : Mathilde H.

Mathilde & Gilles passent me prendre vers 10h50 (un grand merci à tous les deux d’avoir posé ce RDV tardif pour que je puisse me joindre à vous). Nous prenons de suite la route pour le Vercors, direction le TQS. Ça fait bien quelques années que je n’y suis pas retournée. Arrivés au parking, une des Mathilde (hé hé devinez laquelle !) cherche, cherche… « Mais où est ma combi ?… Ah oui, je crois qu’elle sèche sur le radiateur.» Bon bah allez, spéléo en jean… Heureusement  que le trou est assez sec.

De son côté, Gilles cherche, cherche… désespérément les bouteilles d’eau préparées le matin même. Nous partons donc avec un litre d’eau (ma bouteille) et une bouteille vide ! Arrivés à l’entrée des Saints de Glace, nous remplissons dudule et bouteille patiemment avec le goutte à goutte de la source de l’entrée.

Le trou, vous l’aurez compris, est très sec. Au premier puits, nous avons la confirmation que la voiture immatriculée 69 garée au parking à côté de nous est bien une voiture de spéléologue…

Sous la directive de Gilles, Mathilde G. équipe tous les Saints de Glace et doucement mais surement nous arrivons à la Salle Hydrokarst. Alors que Mathilde G pose une question sur le nœud de chaise… je me précipite pour l’aider et plonge le pied dans la petite vasque précédant la main courante… Arggggggggggg, c’est que c’est très profond !!!!! … et une jambe mouillée jusqu’à mi-cuisse.

Nous rencontrons dans la grande salle Hydrokarst les deux lyonnais qui finissent de pique-niquer. Avant de manger à notre tour, nous faisons une rapide visite du Siphon François Nord… Le trou a beau être bien sec, le siphon n’est pas assez désamorcé pour nous.

J’assiste à mon premier repas 4 étoiles en spéléo. Gilles sort le réchaud ainsi que … le Cassoulet !!!!! Hum … c’est bien agréable de manger chaud ! ça change de mes sandwiches habituels. Le luxe atteint son maximum quand nous prenons le café accompagné de chocolat… Miam !

Nous continuons à nous enfoncer dans les galeries du TQS. Ici la marche est facile et rapide. Les galeries sont larges. Nous arrivons à la grande Salle de la Conciergerie et enchainons avec la superbe Galerie des Marmites… Au début nous nous dirigeons vers le bivouac mais après avoir évoqué le souvenir du Planétarium avec Gilles, ce dernier décide d’y faire un crochet. Hop hop nous remontons le long de cette corde qui vient du plafond pour suivre une rampe inclinée glaiseuse et très très glissante. Suit alors un enchainement de petites étroitures que j’avais complètement oublié… et pourtant pour la dernière il vaut mieux ne pas être trop épais. Mathilde G. y passe la première après avoir enlevé le baudrier. Plus flemmarde, je garde le mien en prenant soin toutefois d’enlever presque tout ce qu’il y a dessus… oufff ça passe !

C’est une grande salle ronde, le Planétarium. Avec la lampe puissante de Gilles, je peux en voir les détails… C’est moins rond que dans mon souvenir, mais quand même surprenant cette grande salle isolée !

Il n’est pas très tôt alors nous décidons de reprendre le chemin du retour avec des pauses photos dans la galerie des marmites. Hé hé c’est qu’à chaque pas c’est encore plus beau… « Allez c’est la dernière… » Flash. « OOOOOhhh regarde c’est encore plus joli ici. » …

Mais la remontée sera au final plus rapide que la descente.
Les courants d’air sont impressionnants ! Ce trou porte vraiment bien son nom.

Il est 21h quand nous arrivons à la voiture, où nous retrouvons les deux spéléos lyonnais. L’un des deux nous avoue qu’ils se sont perdus. Ça me rappelle des souvenirs…

Une bonne journée sous terre.

  • Catégories: TQS