Date de la sortie : 21/11/10 – Méaudre (Vercors)
Participants : Baudouin, Jean-Paul, Olivier, Madjid, Yann, Cécile S.
Temps Passé Sous Terre : 10h00
Type de la sortie : Classique
Rédacteur : Cécile S.

La chute de neige prévue par la météo n’a pas eu lieu et c’est donc sur une route parfaitement dégagée que nous arrivons à l’entrée du TQS ce matin-là. Alors qu’Eric et Yann attaquent leurs travaux à l’entrée des Saints de Glace, Madjid et moi nous mettons à « l’enkitage » sous l’œil avisé de Baudouin, après avoir consulté la topo apportée par Jean-Paul. C’est la première fois que nous allons équiper un trou tous-seuls-comme-des-grands !

Nous entrons sous terre vers 10h. La température est bien plus agréable qu’à l’extérieur. Nous parvenons assez rapidement au méandre qui conduit jusqu’à la tête du P30. C’est là que les choses sérieuses commencent : nous nous engageons dans le méandre mais, au bout de quelques mètres, je me dis qu’une petite main courante ne serait pas du luxe. C’est là que Madjid aperçoit une broche, puis deux, puis trois, qui sont toutes derrière nous !  Nous revenons alors sur nos pas pour équiper la main courante en nous demandons comment nous avons pu rater les broches : elles clignoteraient qu’on ne les verrait pas davantage tant elles paraissent neuves !

Olivier, Jean-Paul et Baudouin nous rejoignent alors que nous attaquons à peine l’équipement des ressauts qui suivent le grand puits. Je pense qu’ils ne s’attendaient pas à nous retrouver si vite : ça doit faire déjà deux heures que nous sommes partis et nous ne sommes qu’à 200m de l’entrée !
Petits cafouillages au niveau de l’équipement de la vire qui a donné son nom à la salle puis nous arrivons aux puits qui précèdent la galerie de la Condensation. Baudouin m’aide pour l’équipement et fait, avec Madjid, les retouches nécessaires.

Pause pique-nique rapide après la galerie de la Condensation. Nous n’avons plus assez d’amarrages pour équiper le puits Cigale comme nous l’avions prévu initialement mais il nous reste des petits rataillons (tiens, le dictionnaire de Word ne connaît pas ce mot !) qui nous suffiront à rejoindre le bas du puits Cigale par un itinéraire baudouinesque (celui-là non plus, il ne connaît pas !). Après quelques toboggans, quelques étroitures et une progression dans de jolis actifs, nous atteignons notre objectif. Il y a beaucoup d’eau ce jour-là et la cascade est magnifique.

Nous entamons alors notre remontée qui se déroule sans problème si ce n‘est que le kit de Madjid se retourne à deux reprises dans le P30.

Il doit être 20h quand nous parvenons à la surface.

Retour à la maison, une soupe et au lit !

  • Catégories: TQS